Séminaire « Familles et individus en Europe de la première modernité à nos jours »

Coordonné par

Jean-François Chauvard

Manuela Martini

 Archives départementales du Rhône, 

Salle de séminaire,  (34 rue Général Mouton-Duvernet)

Les lundis de 16h30 à 19h

Ce séminaire, proposé parmi les enseignements du Master Études du genre, parcours MATILDA, entend également, dans le cadre des axes « Genre » et « Action publique et mondes urbains » du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, donner plus de visibilité à un champ historiographique peu représenté aujourd’hui, celui de l’histoire de la famille. À la vision traditionnelle de sociétés anciennes dominées par une conception organique de la famille à laquelle l’individu serait subordonné, et par opposition, d’un monde contemporain caractérisé par l’affranchissement de l’individu du carcan familial, ce séminaire voudrait appréhender la question sans a priori en interrogeant également les formes d’autonomie qui existaient autrefois dans les relations familiales et la persistance ou l’existence de contraintes familiales à l’époque contemporaine. Travailler sur l’interaction entre l’individu et le groupe familial est le moyen d’aborder la famille dans une perspective dynamique comme un espace de conflits et de solidarité, d’émancipation et de contraintes, de sentiments et d’obligations, de ressources et de stratégies. C’est la possibilité de réfléchir, dans la longue durée et dans une perspective prenant en compte les rôles genrés des acteurs, au fonctionnement et à l’évolution non linéaire du monde social en se plaçant à l’intersection de plusieurs disciplines (le droit, l’anthropologie, la sociologie).

Ce séminaire sera testé en 2017-18 dans un format qui pourra évoluer par la suite en intégrant d’autres équipes lyonnaises actives dans ce domaine de recherche.

Programme des séances

  • 2 octobre 2017 : Les contraintes matrimoniales : le choix du conjoint. Intervenants: Jean François Chauvard, Manuela Martini. Lecture au choix (articles en ligne) : André Burguière, « Cher cousin : les usages matrimoniaux de la parenté proche dans la France du XVIIIe siècle », Annales ESC, 1997, 52, 6, p. 1339-1360. Ou Pierre Bourdieu, « Les stratégies matrimoniales dans le système de reproduction », Annales ESC, 1972, p. 1105-1127.
  • 12 octobre 2017 (jeudi) : Les archives privées (Archives départementales du Rhône)
  • 23 octobre 2017 : Discussion autour du livre de Roberto Bizzocchi, Les Sigisbées. Comment l’Italie inventa le mariage à trois, Paris, Alma Editeur, 2016, en présence de l’auteur.
  • 6 novembre 2017 : Les systèmes de succession (JFC)
  • 27 novembre 2017 : Discussion autour du livre de Gérard Delille, L’économie de Dieu. Famille et marché entre christianisme, hébraïsme et islam, Paris, Les Belles Lettres, 2015,  en présence de l’auteur.
  • 22 janvier 2018 : Conflits et tensions familiales. Invité : Didier Lett (Université Paris Diderot-Paris7), « Tensions familiales, possession et travail de la terre dans les Marches au début du XVe siècle »
  • 12 février 2018 : Dépendance et autonomie des femmes.  Invitée : Cristina Borderías (Université de Barcelone),  « Maisonnées, réseaux de femmes et taux d’activité féminin en Catalogne pendant l’industrialisation »
  • 5 mars 2018 : Familles et institutions (Archives départementales du Rhône) 
  • 19 mars 2018 : Migrations et vie privée des familles. Intervenante: Manuela Martini.
  • 9 avril 2018 : Économies familiales et genre. Invités: Anna Bellavitis (Université de Rouen-IUF), « Le travail des femmes dans les ateliers familiaux en Europe à l’époque moderne »; Hervé Joly (Triangle), « Les dynasties des affaires : quand l’entreprise constitue la famille ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.